• Nadège Pointeau

L'éthique de la réussite construit la valeur du projet

Mis à jour : févr. 20


angers, coach, coaching, performance, transition, transition personnelle, transition professionnelle,leadership, management, entreprenariat, leadership intuitif, management intuitif, creation de valeur, capital humain, potentiel, plein potentiel, valorisation, maitrise de soi, vision, peurs, doutes, confiance, confiance en soi
Day sens, coaching de performance visant le plein potentiel. Crédit photo : remodelista.com



« L’ éthique de la réussite » construit la valeur d’un projet, d’une entreprise, d’une ambition. Pour le dire autrement : la confiance dans la réussite de ce qui est entrepris fait exister économiquement mais aussi socialement et culturellement un produit ou un service comme nul autre pareil.

La réussite est une notion très personnelle, très relative.


Certains peuvent être stimulés par la quête de résultats ou de reconnaissance, d’autres vont vibrer dans la réalisation, la créativité ou le dépassement.


Ce qui compte au-delà de ce qui est signifiant pour vous, c’est véritablement le sentiment de réussite. Et celui-ci se fonde sur votre éthique véritablement.


Définir son éthique de la réussite consiste à travailler son alignement intérieur puis ensuite à entrer en création.



Les valeurs : centrales dans les missions


L’identité de marque, la réputation, la renommée sont façonnées dans leur grain le plus subtil par les exigences normatives (les coûts, les conditions de production et de réalisation etc…) mais aussi par les valeurs portées par le dirigeant et les équipes.

Ces valeurs sont centrales. Ne pas oublier que la doctrine de l’intérêt ne peut négliger le principal pour un dirigeant et ses équipes : « rester maîtres d’eux-mêmes » (Tocqueville).

Ainsi, penser la réussite nécessite de penser ses valeurs face aux peurs, aux crises, aux conflits. La réussite se construit dans un temps long fait d’aléas incontournables. Gérer ses affaires a ainsi pour corolaire l’ « éthique » de la réussite, au sens : la pensée mise au service de l’action.


La rhétorique pure et simple des affaires reviendrait à une pensée de la standardisation sous curatelle technico-économique. Remettre l’identité et les valeurs au cœur du projet et de l’action protège et valorise la prospérité et les individus qui la génèrent.


Singularité et sentiment d'appartenance


Vous dirigez avec vos compétences, votre caractère et votre sensibilité. C’est parfait. Les collaborateurs et les salariés ont leur singularité de la même manière. Cette réalité est non falsifiable. Mais c’est le sentiment d’appartenance à l’entreprise qui sera votre lieu de rencontre véritable. Qu’en est-il factuellement et qualitativement ? L’éthique défendue au sein de l’entreprise est le chaudron de cette rencontre porteuse de collaborations fertiles.


Le dirigeant a ainsi un rôle de communicant vis-à-vis de ce sentiment d'appartenance. Quels sont les lieux de rencontre, les moments où le collectif serre les rangs pour faire valoir les valeurs, la force, la marque de l'entreprise ?


Vous pouvez aussi lire l'article sur l'entreprise consciente.


Le plein potentiel se travaille

ÉCOUTER, RECONNAITRE, AGIR


Day sens : Un pas vers la conscience, le présent dans la confiance.


#climatentreprise #liensentreprise #doutes #sensdesrealites #leadershipintuitif #managementintuitif #intelligenceemotionnelle #intelligencecollective #entrepriseconsciente #alignement #confiance #confianceensoi #empowerment #softskills #leadership #management #entreprenariat #potentiel #pleinpotentiel #transition #transitionpersonnelle #transitionprofessionnelle #capitalhumain #evolutionprofessionnelle #evolutiondecarriere #valorisation #vision #maitrisedesoi #capitalhumain #creationdevaleur #posture #dirigeant #manager #entrepreneur

Posts récents

Voir tout