• Nadège Pointeau

Pourquoi et quand décider de faire un coaching ?

Dernière mise à jour : il y a 3 jours



angers, nadege pointeau, coach, coaching, plein potentiel, leadership, valorisation, maitrise, legitimite, cadres, dirigeants,
Day sens, coaching de performance visant le plein potentiel. Crédit photo : blog.scoutandnimble.com
Commencer un #coaching est un signal on ne peut plus positif envoyé à tout son système. C'est proclamer : "Désormais c'est fini. Les conflits avec soi, l'entretien des illusions, la dévalorisation, l'esquive…


Coaching et intelligence émotionnelle


Il faudra dès lors aller avec le coach vers les nœuds émotionnels qui disent : "je suis insuffisant, déclassé, triste, perdant, jaloux, déshérité etc..." pour en sortir l'émotion souvent refoulée qui ne demande qu'à être considérée.


Prendre la responsabilité de ses émotions nécessite un degré d'autonomie élevé. La peur et la colère sont les émotions les plus courantes et les plus polluantes. Or, s'en défaire pour passer à un mode de fonctionnement plus souple et plus fluide nécessite une clarification dans ses schémas de fonctionnement.



Les bénéfices


Le coaching émotionnel apporte le cadre protecteur et structurant dans lequel trouver les clés de décodage et les outils pour effectuer ce processus de transformation.


Les bénéfices sont inestimables : cesser de croire que ce que l'on veut ne nous veut pas! Écouter sa vraie nature et non plus son mental et canaliser ses émotions.

Les soupirs malades sont donc à prendre au sérieux. En ce sens, le coaching est une démarche qui atteste la responsabilité vers une nouvelle conscience. Celle qui abolit la confusion entre la nature profonde et les chemins de traverse. Vivre son essence implique les expérimentations - même douloureuses.


Le coach balise, éclaire, reformule chacun des pas. Et le parcours de coaching n'est pas long quand c'est l'heure...


Pourquoi se faire accompagner par un coach ?


Le temps des doutes dans une période difficile peut être long. C’est normal. Le changement suit des étapes successives nécessaires. Quand c’est pour une transformation, alors c’est encore plus heureux. Encore faut-il avoir détecté ses résistances et déclenché son processus d’évolution. Que peut apporter un accompagnant ?

  • Trouver un cadre protecteur… Quand on ressent des états d’être souffrants, il est indispensable de trouver un cadre protecteur dans lequel notre sécurité retrouvée va nous permettre de renforcer notre autonomie et notre responsabilité. Le professionnel est garant de ce cadre.


  • Un effet miroir… L’écoute active accompagnée du feed-back (le retour du professionnel) génèrent des déplacements de conscience, de verbalisation, de positionnement. S’entendre dire les choses n’est pas se dire les choses.


  • Dépasser ses programmes inconscients limitants… La répétition négative en est la manifestation. Un travail d’accompagnement vise à les repérer et à mettre en lumière ce qui a été déposé au creux de soi silencieusement. Quand cela n’a plus besoin d’être maintenu, on a souvent besoin d’aide pour s’en décramponner. Cette étape est libératrice.


  • Passer d’une logique de « lutter contre » à « laisser être »… Quand on rentre en collision avec des situations, on ne permet pas de les dissoudre. Utiliser sa conscience et le non-jugement permet d’amplifier notre force de vie et d’amour. La seule chose qui limite dans cet élan est la peur. Un travail sur cette émotion est dès lors incontournable pour accéder à un cheminement paisible et authentique.



C'est quoi la conscience ?


Parler de conscience en coaching mérite une précision. La seule conscience matérielle est la conscience corporelle. Et celle-ci renferme trois consciences immatérielles : la conscience intellectuelle, émotionnelle et spirituelle.

L’énergie vitale se diffuse dans les 4 consciences selon les mémoires positives et négatives présentes. Ainsi, la « conscience de soi » est ressentie pour chacun de façon différente.


Le coaching attise et renforce ces 4 consciences par des régressions nécessaires (guérir l’enfant intérieur) et selon les niveaux de réceptivité de chacun en termes de sensibilité et d’éveil. Il renforce le taux vibratoire. C’est un bénéfice peu évoqué et pourtant majeur car il permet de prendre appui sur sa sensorialité, messagère de notre être.


Et se sentir vibrant est la seule manière d’aller dans le sens du courant, de prendre la vague.

Vous pouvez aussi lire l'article sur Le présent dans la confiance.


La confiance en soi se travaille

ÉCOUTER, RECONNAITRE, AGIR


#climatentreprise #liensentreprise #doutes #sensdesrealites #leadershipintuitif #managementintuitif #intelligenceemotionnelle #intelligencecollective #entrepriseconsciente #alignement #confiance #confianceensoi #empowerment #softskills #leadership #management #entreprenariat #potentiel #pleinpotentiel #transition #transitionpersonnelle #transitionprofessionnelle #capitalhumain #evolutionprofessionnelle #evolutiondecarriere

Posts récents

Voir tout