• Nadège Pointeau

Stop au perfectionnisme

Mis à jour : 25 déc. 2020


Day sens, coaching de performance visant la confiance en soi
Pour lutter contre l’impression de ne pas être à la hauteur, rien de tel que l’action !

Être avant de faire


Or, le perfectionnisme mine beaucoup de personnes, particulièrement les femmes. Elles veulent que le résultat soit parfait, que « ça tourne » et redoutent plus que tout d’être « moins » performante que toutes celles qui y arrivent mieux qu’elles…


Travailler son regard est essentiel. Pour cela, se donner des permissions d’échouer, d’essayer, de relativiser soutient le savoir-faire par un savoir-être respectueux de soi, de ses limites et de ses capacités d’apprentissage.


« La deuxième fois est la libération de la première » est la thèse de Jacob Lévy Moreno, fondateur du psychodrama et des psychothérapies collectives dans lesquelles le rapport à l’enfant en soi était mis en scène.



Ajouter des messages positifs


Ce que je crois du potentiel féminin anime mon travail d’accompagnement - en particulier auprès des femmes entrepreneures. Pourquoi ? Car elles cherchent la solidité de leur action à travers elles prioritairement. Elles veulent être fortes, responsables, autonomes, convaincantes, etc etc…

Ça fait beaucoup pour un système de chair et d’os !... soumis au quotidien économique incertain, aux déceptions régulières, aux désillusions et déconvenues qui font parfois prendre au projet d’autres chemins d’accès… Nous ne sommes pas en bois.


Il faut donc poser dès le départ le contexte et ajouter d'autres messages positifs au gré des opportunités, des envies et d’une créativité vivace. Et il y en a à foison !

Se centrer et se décentrer devient alors une gymnastique quotidienne !



Le rapport au corps


La quête perfectionniste féminine et le rapport au corps (et à la beauté) sont deux axes très présents dans un coaching visant le renforcement du potentiel féminin et de la maîtrise de soi. C’est incontournable.


Le besoin de perfectionnisme révèle l’écart irréconciliable entre réalité et idéal repoussé toujours plus loin. Le perfectionnisme isole dans la mesure où il pousse la personne à poursuivre de manière autistique un seul but afin d’exister. Le coaching qui travaille en conscience cet axe permet de créer des alliances et des partages.


Le corps participe de la compréhension de soi et du monde. Ainsi, poser la question de la beauté dans sa dimension de projet, en questionnant le sens que revêt cette activité par laquelle une femme modèle quotidiennement son image est crucial.


Le coaching a tout à gagner à comprendre ces demandes sur la beauté comme une quête de valeur qu’elle se confère à elle-même en tant qu’être digne d’être aimée, c’est-à-dire digne d’être « ornée ».


Prendre conscience de ces notions et emprunter les chemins auxquels mènent ces explorations font partie du travail de conscience qui soutient solidement l’accomplissement qu’il soit personnel ou professionnel.



Je vous recommande la lecture de l’article sur « Les 3 clés de la confiance en soi »


Day sens : Un pas vers la conscience, le présent dans la confiance


#climatentreprise #liensentreprise #doutes #sensdesrealites #leadershipintuitif #managementintuitif #intelligenceemotionnelle #intelligencecollective #entrepriseconsciente #alignement #confiance #confianceensoi #empowerment #softskills #leadership #management #entreprenariat #potentiel #pleinpotentiel



Contact

Nadège Pointeau, coach professionnelle certifiée (niveau I, Paris), adhérente et référencée EMCC

 

 

​​Tél : 06 24 61 83 01

8 résidence Montesquieu

49000 Angers

pointeaunadege@gmail.com

Possibilité de séances par skype ou téléphone.

Spécialisée en intelligence émotionnelle (confiance en soi, maîtrise de soi, plein potentiel, leadership sensible).

Possibilité de bilan émotionnel sur 2h.

Pourquoi et quand faire un coaching ?

Se faire confiance

Do It Yourself ! : ÉCOUTER, RECONNAITRE, AGIR

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • index

© 2020 par Day sens